ACCUEIL
PCHC
ENCEINTES
AMPLIS
ACOUSTIQUE
LIENS

Français  Anglais

Le son sur PC

Il y a deux manières d'utiliser son PC comme source Audio :

La manière la plus répendue et la moins exigeante est de ne sortir du PC qu'un signal numérique qui sera décodé par un appareil externe (DAC, ampli AV, ...). Il suffit d'avoir une carte son avec une bonne sortie numérique qui supporte le 44.1 khz sans resampling. La plupart des cartes son entrée de gamme ne suportent que le 48 khz et resamplent donc tout ce qui arrive en 44.1 Khz vers du 48 Khz. Avoir une carte son qui passe le 44.1 Khz sans resampling permet de ne pas dégrader (en resamplant) le LPCM des CD-Audio. Ca permet aussi de lire des CD DTS-Audio qui contrairement au DTS présent dans les DVD sont en 44.1 Khz. Un ampli qui reçoit du DTS Audio 44.1 Khz resamplé en 48 Khz produira un genre de bruit rose. Quand on a une carte avec sortie numérique correcte, il suffit d'utiliser le logiciel Foobar et de le régler sur Kernel Streaming (Foobar2000 > Preferences > Output > Kernel Streaming) et de choisir la sortie numérique dans "Go to Settings".

foobar

Pour les DVD, il suffit de choisir la sortie numérique dans les options du player de DVD.

Mais ce n'est pas cette méthode qui m'intéresse.

Mon PC remplace Platine CD, platine DVD, preampli et filtres, c'est un peu plus compliqué mais pour moi beaucoup plus intéressant. Bien sûr comme la carte son fait beaucoup plus de choses importantes, il faut qu'elle soit de très bonne qualité. Oubliez les modèles grand public et tournez vous vers les marques pro comme Esi, M-Audio (attention il y a aussi des modèles "grand public"), Lynx ...

Le décodage

1° Décodage des fichiers audio stéréo :

Il faut aussi utiliser Foobar et configurer en output soit sur Kernel Streaming soit en Asio si la carte son est compatible (mais c'est le cas car nous avons choisi une carte son pro). En utilisant un ampli de puissance branché directement sur la carte son, le réglage du volume se fait avec le panel de la carte son. Comme les DAC et les drivers travaillent au moins en 24 bits, ça laisse une atténuation possible suffisante avant de rencontrer des pertes numériques. En effet, si l'atténuation demandée est trop grande, son codage numérique empiètera sur le codage numérique du son et il y aura donc une détérioration.

2° Décodage de la piste Audio des DVD :

Le logiciel de lecture DVD indispensable est Zoom Player Pro : il permet de choisir son décodeur vidéo, son décodeur Audio, son render audio, son render vidéo. Parmis les décodeurs Audio existant on notera : Cyberlink PowerDVD, Intervideo WinDVD et AC3Filter. Dans Zoom Player Pro en mode DVD, Player Options :

zpadvanced

Comme nous décodons le son avec l'ordinateur, le choix et surtout le réglage de ses décodeurs est très important. Le plus important est de désactiver toute compression de dynamique. Pour l'instant j'ai choisi AC3Filter qui propose beaucoup d'options et de réglages.

Dans ZoomPlayer, filter properties, AC3Filter :

ac3-1

ac3-2

Décochez bien toutes les options de Auto Gain et Auto Matrix qui apportent de la compression de dynamique. Décochez aussi le DRC dans le Main. Mettez vous-même les coefficients de la matrice, si vous êtes en 5.1 elle doit avoir que des 1 sur la diagonale, si vous êtes en 4.1, que des 1 sur la diagonale sauf pour la deuxième colone qui sera (0.7071, 0, 0.7071, 0, 0) pour envoyez le canal central avec -3db sur les enceintes gauches et droites.

ZoomPlayer permet aussi d'intégrer l'utilitaire Reclock comme render audio. Il permet de synchroniser le son et l'image sur l'horloge de la carte graphique. Il permet aussi de corriger le problème de "Pal Speed-up" : Les films pour le cinéma sont enregistrés à 24 images par secondes. Lors du passage en DVD en 25 images par seconde, si le changement de vitesse n'est pas compensé pour le son, il y a un espèce de décalage vers l'aigu, un petit peu comme l'effet doppler. Certains DVD sont enregistrés en compensant ce problème, d'autres non. Vous pouvez trouver des listes sur internet. Normalement on peut se rendre facilement compte si il faut compenser ou si ça a déjà été fait : le naturel des voix et la bande son permettent de juger.

Si l'audio a déjà été compensé, il faut mettre reclock sur 25 images par secondes. sur 24 i/s le son sera trop lent. Si l'audio n'a pas été compensé, il faut mettre reclock sur 24 images par seconde. Sur 25 i/s le son sera trop rapide.

L'idéal est de mettre la carte grapgique sur un taux de rafraichissement qui soit un multiple de la vitesse choisie.

reclock

Le filtrage, les effets.

L'intérêt de faire du filtrage actif :

Les réglages sont très faciles et instantanés (contrairement à la conception difficile d'un filtre passif). Il n'y a pas de pertes entre les amplis et les haut-parleurs, les haut-parleurs sont découplés entre eux. Pas d'effet de trainage (du aux condensateurs) ou de déphasage. On utilise un ampli spécifique pour chaque voix et surtout un ampli très costaud dans le grave.

L'intérêt de faire du filtrage actif sur PC :

Tout se fait avant sans aucune convertion DA AD. Possibilité d'avoir des pentes très importantes, logiciels professionels de très bonne qualité.

Filtrage actif sur des fichiers audio Stéréo :

Il existe des pugin Foobar qui permettent de faire du filtrage actif sur PC. http://sourceforge.net/projects/xover/ Vous pouvez donc régler la fréquence de coupure, l'ordre, le gain et la sortie à utiliser pour chaque voix.

xover

Maintenant pour pouvoir faire mieux, sur n'importe quelle application (donc y compris sur les DVD), il faut une carte son Esi et son excellent Directwire !

Le directwire permet de rediriger en interne le flux numérique audio d'une application vers une autre. On va donc rediriger les flux de logiciels WDM comme Foobar, Zoom Player, BsPlayer vers une application professionnelle Asio qui permet de charger des plugins VST. Maintenant les possibilités sont immenses car on peut utiliser n'importe quel plugin du monde professionel sur n'importe quelle application !

Control Panel de la carte son Esi Waveterminal 192X :

directwire1

Directwire de la carte son Esi Waveterminal 192X :

directwire2

Maintenant il faut une application qui permet de charger des plugins VST, il y a Nuendo Surround Edition qui est très complet. Il existe aussi un logiciel appelé NSP (Native Sound Processor) qui se contente de charger des plugins et prend très peu de ressources !

Voici comment se présente NSP :

nsp1

Setup > Routing permet d'assigner les entrées et les sorties. Comme nous allons utiliser des plugins Stéréo, on configure les entrées/sorties deux par deux. Ici nous allons bi-amplifier les canaux avant, l'opération est la même pour plusieurs canaux :

nsp2

Ensuite on peut charger le plugin de filtrage : ici Izotope Ozone 3. Il faut en charger un par canal stéréo utilisé. Donc deux pour faire de la bi-amplification sur deux canaux :

nsp3

Maintenant nous allons régler le premier plugin pour un filtre passe haut, qui correspondra donc au médium/aigu :

Il faut activer le parametric equalizer. Passer en mode digital. Show info, garder que le node1 en Highpass, mettre sa fréquence de coupure et un slope élevé de 12 pour avoir une pente importante (environ 96db/oct).

nsp4

On fait pareil pour le deuxième plugin mais avec un low pass sur le node5

nsp5

On lit maintenant ce qu'on veut avec un logiciel cité plus haut et dans NSP on met play :

nsp6

La bi-amplification fonctionne bien, les 4 premières sorties sont utilisées :

directwire3

Lansing (HCFR) nous a fait un très bon tutoriel sur le choix de la carte son et l'utilisation des plugins VST